Stage RM

 J'embarque samedi 27/07 à bord du RM 10m50 des parents, le Salouti², à Pontrieux. Petite ville bretonne, plutôt mignonne, aux rues pavées, galeries d'artistes et rivière bordée de saules pleureurs et géraniums.

Je suis là pour profiter des parents avant le départ et faire un petit stage de remise à niveau bateaux RM en prévision de la transat cet hiver (voir article "Le Pourquoi du Comment?" ).

 

 

Nous larguons les amarres le lendemain, passons l'écluse et remontons la belle et sauvage rivière du Trieux pour aller mouiller à La Corderie sur l'île de Bréhat. Baignade (elle est franchement pas si froide), boules de glace et balade - du Bourg à la chapelle de Kermiguel en passant par Port Clos - il fait beau & chaud et c'est magnifique!

 

 Lundi, départ cinq'heures moins l'quart tout le monde sur le pont (prendre l'accent breton). En fait il était seulement (?!?) 6h quand on a levé l'ancre pour rejoindre la côte de granit rose. Bon brassage aux Héaux de Bréhat et beau louvoyage jusqu'au petit port de Ploumanac'h. Aprés choucroutage à la bouée d'attente avec des goujats des mers, petit stress de passage de seuil et colère contre les bouées haltères, nous profitons des merveilles de la côte et de la fête de la mer du village.

On s'abrite du coup de vent annoncé à Roscoff où on embarque également deux nouvelles matelotes, Anne & Anne-Victoria, amies de maman. On se balade, on fait des courses, on rate des bus, on rate le jardin, on regarde les équipages et navires du Tour du'F, bloqués au port comme nous par la météo. On les recroisera par la suite car nous faisons aussi le tour du Finistère mais hors compétition.

Jeudi on se remet en mer pour rejoindre l'Aber Benoît, les vieux se précipitent au vivier pour revenir l'annexe pleine d'huîtres, moules et crabes. Le village n'est pas très riant... mais le bar sympa puisqu'il y a un baby!

 

Nouvelle navigation jusqu'à Audierne en passant par le chenal du Four, beau temps à grains, belles lumières! On envoie le spi à la sortie mais, passé le Raz de Sein, plus de vent et on fait les derniers miles au moteur.

Carrément pétole au départ le lendemain pour rejoindre les Glénans, on aperçoit quelques dauphins et le vent finit par se lever.

 

 

Mouillage de rêve à l'île du Loch avant l'arrivée de la foule, on ne remercie pas Bolloré pour l'accès interdit à l'intérieur des terres. On fait donc le tour par la côte - grandiose - de cette île aux oiseaux. Entre huitriers pie, bécasseaux, goélands & tourne-pierres, je ne sais plus où donner de l'appareil...

 

 

Vu les conditions météo on décide de naviguer de nuit sur  la dernière traversée pour avoir du vent. Organisation des quarts un peu chamboulée car un RM c'est trop rapide ! Exercice en condition de feux de navigation et règles de barre et de route. Entrée dans le golfe au petit matin, le soleil se reflétant dans les bouillons du courant, pas mal!


Sinon les vidéos des oiseaux et dauphins croisés en route c'est là-dessous

Vidéos



Écrire commentaire

Commentaires: 0